14 mars 2009

Animal'z

9782203019669

Un album apocalyptique d’Enki Bilal est enfin sorti. Il n'est plus question de communisme mais d'écologie, plus particulièrement la possession de l'eau et les conflits engendrés. Tout dérive vers un avenir improbable mais qui n’est pas forcément néfaste … Mais avec un but commun : la survie. Immaginez la planète qui pique une crise de colère en donnant "un coup de sang". Est ce une prophétie? Est ce une fin déroutante?

Je retrouve encore une fois les cadrages cinématographiques avec des personnages dans des décors vides et froids, le gris-bleu mettant considérablement en valeur les hommes et les femmes (de sacrées machines humaines !), en toile de fond l’hybridation (un de ses thèmes de prédilection). Son crayon noir et pastel rehaussé d’un peu de blanc et de rouge vif marque un retour à une technique primitive et nerveuse, celle des pulsions. Un style épuré qui donne de la légerté aux personnages et à l'ambiance malgré la noirceur du thème. Cette spontanéité est en parfaite adéquation avec l’univers maritime de cette bd. Brumeux et grisâtre. Quelques hypothèses sur l’évolution de l’espèce humaine sont insérées avec de nombreuses citations philosophiques et littéraires. Il a réussi à transformer la science fiction en poésie en écrivant plus qu'en dessinant.

Posté par misscultura à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Animal'z

Nouveau commentaire