03 mai 2009

Le monde et inversement

Chaque génération invente le monde pour elle. Mais que l'on se rencontre en cinq mois ou en cinq minutes, que l'on se jette l'un sur l'autre, ou que l'on avance jour après jour, que l'on fasse le tour de l'amour comme un chat fait le tour d'une nouvelle maison, que l'on se quitte sur un coup de rasoir tranchant ou en trois mois d'indécision, avec mille précautions et une lettre de trois pages, ou d'un coup de voyage sans retour ou de mort subite, les souffrances ne se mesurent pas ni ne se comparent, la seule vérité est que... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2009

Dis oui, Ninon

C'est drôle, j'ai l'impression d'avoir grandi tout à coup. Ça fait mal au ventre de grandir, ça fait un noeud tout serré au milieu du ventre, c'est à cause des intestins qui grandissent aussi. C'est très triste de grandir, ça donne envie de pleurer sans larmes. Lors d'un passage éclair à l'Escale du Livre (Bordeaux),  je me suis précipitée sur le premier roman de Maud Lethielleux qu'elle m'a gentillement dédicacé. Elle était face à moi avec son sourire malicieux et m'a souhaité une jolie balade en compagnie d'une petite... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 09:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juillet 2008

Aimé Césaire

Aimé Césaire s'est tourné vers le théâtre pour conserver toute la poésie de ses paroles. Ces trois pièces de théâtre mettent en scène la tragédie, les drames et la lutte de la décolonisation. Ce sont des appels universels qui donnent à entendre la quête de reconnaissance. Des textes, chargés non seulement de rage mais aussi de justice, soulignent l’importance de la reconstruction. Sa pensée est, encore une fois, poétique et politiques. Ces termes sont désormais indissociables. Le sentiment qu'a l'homme de sa faiblesse et sa... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2008

Aimé Césaire

J’ai consacré tout le mois de juin à plusieurs lectures d’Aimé Césaire : Cahier d’un retour au pays natal ; Nègre je suis, nègre je resterai ; Discours sur le colonialisme ; Une tempête ; La tragédie du roi Christophe ; Une saison au Congo. J’ai été très vite séduite par son style d’écriture dans ses œuvres engagées. Il avait fait un rêve : Noirs et Blancs sont des partenaires égaux, regardant en face leur passé, pour construire ensemble un avenir. Cela ne reviendrait il pas à détruire pour reconstruire? Sa particularité : son... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juillet 2008

La disparition de la langue française

"Des retrouvailles irrémédiablement fissurées, partant à la dérive, comme un paquebot qui se pencherait juste avant de s’enfoncer." Je découvre un des livres, oscillant entre le roman et le récit, les plus émouvants d’Assia Djebar. Il est à lire, à relire et à méditer. Sans hésiter ! Elle a choisit comme héros un homme : Berkane, après un long exil en France, me fait non seulement entrer dans son histoire personnelle et intime mais aussi dans celle de son pays, l’Algérie. Cette imbrication est aussi bien... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2008

Fahrenheit 451

"Gavez les hommes de données inoffensives, incombustibles, qu'ils se sentent bourrés de faits à éclater, renseignés sur tout. [...] Ne les engagez pas sur des terrains glissants comme la philosophie ou la sociologie à quoi confronter leur expérience." J’ai vite été happée par le caractère oppressant de l'histoire qui est une véritable critique acerbe de la censure et de la société. Un livre qui ne vieillit pas et il reste toujours d’actualité en étant empreint d’une grande philosophie (le devenir de la... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 21:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 mars 2008

Mirages du Sud

Ce roman, composé de six récits de voyage (des unités à la fois dépendante et indépendante les unes des autres), se résume en deux phrases : éloge du nomadisme et exil des mots. Nedim Gursel me conduit vers des paysages et des pays divisés et tiraillés entre l’Orient et l’Occident. Ils ne se sont formés qu’au gré de l’Histoire grâce à un coup de vent par ci et par là. Les souvenirs ne sont que des mirages tels que la cartographie des sentiments. Un vagabondage m’amenant sur le chemin d’un monde viable et respirable malgré les... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2008

Into the wild

Ce livre de 250 pages présente dans le détail toute l’enquête qu’a mené le journaliste Jon Krakauer et toutes choses qui sont ignorées dans le film (Je ne remets surtout pas en question l’adaptation cinématographique de Sean Penn. Je l’applaudi ! Cf. chronique du 11 février). Il vient en complément pour apporter des réponses ou des précisions sur cette tragédie suscitant beaucoup trop de réactions. Je conseille de le lire plutôt après le film. Le temps de l’avoir digéré… La liste n’est... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 09:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mars 2008

La tectonique des sentiments

« Quand une femme ne tient debout que soutenue par l’amour et que cet amour lui est brusquement retiré, si elle ne veut pas tomber, elle doit remplacer ce sentiment par un autre aussi fort : la haine… C’est bon la haine, c’est chaud, c’est solide, c’est sûr. À l’opposé de l’amour, on ne doute pas dans la haine. Jamais. Je ne connais rien de plus fidèle que la haine. Le seul sentiment qui ne trahit pas. » Une comédie à la fois cruelle et tendre décortiquant méticuleusement les rapports amoureux. Il s’agit d’une... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2008

Lire Lolita à Téhéran

"Mon rêve récurrent c’est qu’à la Charte des Droits de l’Homme on ajoute un amendement : le droit à l’imagination. Désormais, je suis convaincue qu'il ne peut exister aucune véritable démocratie sans la liberté de l’imagination et le droit de profiter librement des œuvres de fiction." Je viens de terminer ce magnifique hymne à la vie et à la littérature (le grand instrument de liberté !). L’auteur nous fournit un témoignage percutant très détaillé sur la vie sous la République... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,