17 octobre 2008

Mefisto for ever

Un théâtre qui, comme une pierre qui fait des ronds dans l’eau, émeut la vile, le pays et le monde et s’en laisse émouvoir. Que dire? Mes mots ne traduisent pas réellement la force de cette pièce de théâtre basée sur le chaos né de la rencontre entre le pouvoir politique et la manipulation artistique. Ce fait est malheureusement toujours d'actualité. Ce sujet fait écho en chacun de nous pour poser des choix. Il est encore et essentiel de dénoncer le fascisme, l'intégrisme, sa montée effrayante et les causes de... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2008

Aimé Césaire

Aimé Césaire s'est tourné vers le théâtre pour conserver toute la poésie de ses paroles. Ces trois pièces de théâtre mettent en scène la tragédie, les drames et la lutte de la décolonisation. Ce sont des appels universels qui donnent à entendre la quête de reconnaissance. Des textes, chargés non seulement de rage mais aussi de justice, soulignent l’importance de la reconstruction. Sa pensée est, encore une fois, poétique et politiques. Ces termes sont désormais indissociables. Le sentiment qu'a l'homme de sa faiblesse et sa... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2008

Aimé Césaire

J’ai consacré tout le mois de juin à plusieurs lectures d’Aimé Césaire : Cahier d’un retour au pays natal ; Nègre je suis, nègre je resterai ; Discours sur le colonialisme ; Une tempête ; La tragédie du roi Christophe ; Une saison au Congo. J’ai été très vite séduite par son style d’écriture dans ses œuvres engagées. Il avait fait un rêve : Noirs et Blancs sont des partenaires égaux, regardant en face leur passé, pour construire ensemble un avenir. Cela ne reviendrait il pas à détruire pour reconstruire? Sa particularité : son... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2008

Né 2 fois

Joël Chalude a  ouvert les entrailles de mon cœur. Je me suis reconnue dans son histoire relatant certaines anecdotes issues de son autobiographie singulière « Né 2 fois ». Il m’a rendue dingue et accro à la vie en abordant non seulement le problème de communication liée à la surdité mais aussi l’inaptitude que chacun a à communiquer … C’est ma blessure et c’est celle aussi des autres. Il perçoit sans difficulté les réflexions graves et pas toujours sympathiques sur les travers des rencontres (Peter Brook, Jack Lang,... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2008

Moi aussi je suis Catherine Deneuve

-Une mère au bord de la crise des nerfs (elle essaie de tenir face à ce désordre affectif) -Geneviève l’aînée se prend pour Catherine Deneuve et tout lui est donc permis (son insolence cache des fêlures) -Marie la sœur cadette adepte du cutter se fait souvent des estafilades et chante pour un oui ou pour un non (elle se promène de mutilation en mutilation) -Le fils, en tant que figurant, est loin de ce tumulte qui le laisse indifférent Chacun a un recours à un moyen particuliers pour se libérer du carcan... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2008

Comme dans du verre brisé

     Je suis sortie, pour la première fois, d'une pièce théâtrale bouleversée. Un contenu particuliers. Non parce que c'est une critique féroce des relations humaines et de la société (famille, travail, etc.). Mais parce que je me suis reconnue ... Le titre "Comme dans du verre brisé" est par excellence la séparation entre le sujet et le monde. J'ai déroulé le fil de ma pensée avec eux. C'était non seulement angoissant mais aussi drôle. Trois personnages avec un décor simple (un fonds noir avec... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2007

Cercles de sable

Co création franco vietnamienne sous forme de jeu masqué. Spectacle créé et primé au Vietnam au Festival In de Hué à la Cité Impériale puis joué à Hô Chi Minh Ville et Hanoi. Il était une fois, loin dans une contrée du Vietnam, un prince qui ne voulait pas commencer son règne par un mensonge. C’était là sa seule faiblesse …  dévoiler son visage raviné à son peuple ou porter un masque était pour lui un supplice.Plutôt que d’affronter son peuple et de commencer son règne, le prince part se cacher dans la forêt,... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2007

Arlequin, serviteur de deux maîtres

C'est un spectacle en 5 langues avec des artistes vénézuéliens, guadeloupéens,haïtiens et mexicains. "Le théâtre fusion est l'intégration et la recherche de ce qui apparaît comme un jeu puissant de contrastes mais qui fait de la vie un arcane universel. Différentes cultures, différentes langues, mais à la mode de Calderon, une seule scène du monde" Orlando Arocha (metteur en scène) Truffaldin ne manque pas de ruse pour doubler son revenu de valet en servant deux maîtres à la fois. Ces derniers ont décidé de... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2007

L'Ecclésisate - Tout est fumée

Le Qohèlèt, dit "l’Ecclésiaste", s'adressait à la foule et enseignait le peuple. Il parlait vrai tout en s’appliquant à rendre son discours attrayant et direct.  Un homme surgit du passé. Il est toute l’humanité. Il a connu et considéré toutes les activités humaines. Il jette un regard ironique sur ce monde, sur nos illusions et nos aliénations. Tout a une fin. Tout est fumée. Jouissons de l'instant présent : savourer, déguster, jouir de la femme que tu aimes le plus ... Il insiste sur l'importance de cette... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2007

La leçon

Un professeur dans une petite ville de province, reçoit une jeune élève qui veut passer son doctorat. Il va lui apprendre successivement l'arithmétique et la philologie comparée. Mais selon les prédictions de la bonne, " La leçon" ne peut être que funeste, car "l'arithmétique mène à la philologie et la philologie mène au pire". Une absurdité qui vire vite au cauchemar. Un humour noir décalé et cynique accompagné de clowneries verbales. Un acharnement pédagogique rappelle, entretemps, qu'il est... [Lire la suite]
Posté par misscultura à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :