30 mai 2009

La mauvaise graine

AFFDVD6153465555900

En chaque enfant se cache une monstruosité malgré la symbolique (pureté, tendresse, douceur, bonté, innocence) accordée à ce dernier. Dans ce film, il est question de désacralisation du mythe de l'enfant angélique. Je pense également aux films Le village des damnés  de Wolf Rilla (comme par hasard, les enfants ont les cheveux blonds et une frange au ras des yeux) et Graine de violence de Richard Brooks (une diversité de portraits d'adolescents dépeint comme des êtres associaux et dangereux).  Le sujet est abordé en s'appuyant sur des concepts scientifiques. La perversité et le crime se transmettraient-ils par les gênes ?  Cette question scientifique liées au déterminisme transgénérationnel est toujours d'actualité. Une belle luminosité, d'excellents contrastes avec des nuances de gris et des dialogues d'une telle finesse me font presque oublier que des graines de violence germent en la fillette au sourire démesuré.

Posté par misscultura à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur La mauvaise graine

Nouveau commentaire