24 novembre 2007

La dame en brune

barbara

«C’est là, ça vous ensommeille au creux des reins, Le mal de vivre Qu’il faut bien vivre vaille que vivre.» Barbara

Barbara a pris le vol de nuit le 24 novembre 1997. La fin d'une grande histoire d'amour avec ses enfants, le public : «Seuls vous et moi connaissons les sentiments extraordinaires qui nous unissent. C'est formidable la route que vous m'avez tracée. Il est vrai qu'à soixante-trois ans, vous m'avez laissée intacte, vous m'entendez, intacte.»
Une figure toujours vivante avec sa poésie. Elle a réussit à sublimer les instants sordides de sa vie : l'inceste, la guerre et la fuite perpétuelle de son père. Elle incarnait la VIE qui n'est que le mariage de quatre verbes : vivre - aimer - souffrir - comprendre. Don de sa vie dans ses chansons. Son image extérieure, semblait être sombre. Mais elle avait en réalité une lumière intérieure éclatante et rayonnante. C'était l'éclat d'une luciole dans la nuit ...

Posté par misscultura à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur La dame en brune

Nouveau commentaire